Le vocabulaire de la poterie.

Pour se comprendre dans l’atelier, parlons tous le même langage.

Le vocabulaire du potier est d’une grande richesse et mérite des précisions pour le rendre plus compréhensible.

Petit dico du potier:

  • Ajours :  sont des motifs évidés dans toute l’épaisseur de la pièce.
  • Barbotine : La colle de la terre. Mélange un peu épais constitué d’argile et d’eau. Elle sert à souder, assembler des parties de terre avant la cuisson mais aussi coller des éléments et des motifs rapportés sur une pièce.
  • Biscuit: État de la poterie après la première cuisson qui nécessite une température de 850° à 1000°.
  • Chamotte: Terre cuite à haute température puis broyée plus ou moins finement. Elle est mélangée à l’argile pour augmenter sa résistance aux déformations et aux chocs thermiques.
  • Consistance cuir: Consistance de la terre à son premier stade de séchage. Elle est assez ferme pour résister aux pressions mais encore assez molle pour pouvoir être manipulée sans être déformée.
  • Empreinte :  l’empreinte est un mode de décoration sur la terre crue. ( plume-dentelle…)
  • Engobe : La peinture de la terre. Mélange un peu liquide constitué d’argile et d’eau. Il peut être naturel ou coloré aux oxydes. Il sert à changer la couleur de base de la terre ou faire des décors.
  • Estampage: est exécuté par un sceau que l’on presse dans la terre. Toutes sortes d’objets peuvent être utilisés (coquillages-tampon caoutchouc….  des sceaux à faire soi même)
  • Estampage au moule:  Cette technique sert le plus souvent à la fabrication de plat creux. Elle consiste à comprimer ou presser une plaque de terre molle à la surface d’un moule en creux ou en bosse.
  • Galetage : Opération qui consiste à aplatir la terre crue avec un rouleau en bois.
  • Plaque ( travail) : Portion de terre plane, d’une épaisseur constante obtenue par galetage à l’aide des tasseaux.
  • Réserve : Mode de décoration utilisant du caoutchouc liquide qui empêchent l’engobe ou la glaçure d’adhérer à la surface d’une céramique. Passé au pinceau ou à la poire pour créer des motifs en réserve.
  • Sgraffiato  (ou sgraffite): Procédé de décoration consistant à pratiquer des incisions à travers une couche d’engobe ou de glaçure pour exposer la couleur de base de l’argile.
  • Tournage:  Façonner une terre cylindrique, à la main, sur un tour de potier.
  • Tournassage: Ébarber, affiner une pièce préalablement tournée à consistance cuir sur un tour de potier.

Les outils du potier.


  • Le couteau de potier: Sa lame longue, étroite et pointue facilite la découpe de la terre humide.
  • Estèques :  En bois, pour l’affinage, nettoyage des excédents de barbotine. En caoutchouc, pour le lissage. En métal pour égaliser les surfaces.
  • Pige : Sur la terre crue, elle sert à effectuer des traces, graver des décors et percer les bulles d’air de la terre.
  • Mirettes : pour le travail du tournassage mais aussi pour creuser ou évider des sculptures.
  • Tournette : Elle permet de faire pivoter la pièce et l’examiner sous tous les angles.
  • Tasseaux : de toutes les épaisseurs, ils permettent  d’égaliser la terre pour le travail à la plaque.
  • Extrudeuse: Une seringue à terre qui sert au décor.
  • Poire engobe :  Poire avec embout ou canule. Remplie d’engobe ou d’émail, elle sert au décor sur terre crue comme sur biscuit.

 

1 Réponse pour “Le vocabulaire de la poterie.”

  1. nanou 1 avril 2012 à 22 h 43 min #

    Super en quelques mots bien définis, le langage du potier nous devient familier.
    Bel atelier et de nombreuses belles pièces.

Laisser un commentaire